mercredi 12 mai 2010

Brigid Keenan, Mes valises diplomatiques. Les tribulations d’une épouse d’ambassadeur, Editions Payot, 2008.

Une fois par mois, Expat Forever vous propose une critique sur un ouvrage traitant de l'expatriation. Ce mois-ci, il s'agit du livre hilarant mais tellement réaliste de Brigid Keenan.

Brigid Keenan est une journaliste britannique, mariée à un diplomate de la commission européenne. Dans ce livre plein d’humour et d’anecdotes, elle nous retrace sa vie de « conjointe accompagnatrice » depuis les années 70 jusqu’au début des années 2000. C’est donc plus de trente ans d’expatriation qu’elle passe au crible en faisant remonter à la surface à la fois des moments de bonheur et de satisfaction intense mais aussi de profond doute. Toutes les femmes d’expat au long court se reconnaîtront dans ce témoignage car l’auteur recense à sa manière la problématique de la « conjointe accompagnatrice » : quid de sa carrière professionnelle ? Comment élever sereinement des enfants puis des adolescents dans un tel contexte ? Comment aider des parents âgés et malades alors que l’on vit à des milliers de kilomètres ? Comment gérer au quotidien les différences culturelles ? Etc. … Car si la vie d’expatrié est enrichissante à tout point de vue (financièrement et intellectuellement), elle demeure beaucoup plus complexe que si l’on était resté dans son pays natal.
« Mes valises diplomatiques » sont donc à mettre entre toutes les mains de celles et ceux qui depuis déjà de longues années accompagnent leur conjoint à travers le monde. Que les moins expérimenté(e)s conservent leur esprit critique et gardent en mémoire qu’il s’agit là d’une expérience particulière, celle de Brigid Keenan. Une expatriation dans un pays peut être vécue de manière très différente par deux individus.
La morale de l’histoire est qu’une expatriation réussie en tant que « conjoint accompagnateur » réside dans le fait d’en devenir l’acteur principal et de faire oublier aux autres que l’on est « la femme de ». En d’autre terme, annihiler le terme « accompagnateur ». Mission accomplie pour Brigid !

Cette critique a été publiée pour la première fois sur Writer Forever, le 17 février 2010.
Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu'en avez-vous pensé ? Vous reconnaissez-vous dans ce livre ?

2 commentaires:

  1. Certes des points communs avec les épouses d'expat. classiques, enfants, parents laissés au pays, gestion des différences culturelles, mais son statut d" épouse d’ambassadeur" lui ouvre plus de portes et d'accès à certaines richesses, que beaucoup de conjointes accompagnatrices!
    La lecture est agréable, facile quand on est dans un pays de langues très étrangère(chinois japonais russe...)et plaisante. Une pause détente à l'étranger.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire.
      Vous ecrivez que le fait d'etre epouse d'ambassadeur ouvre plus de portes et de richesses. Avez-vous des elements concrets pour affirmer cela ? A quoi faites-vous reference lorsque vous parlez de richesse ?

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...